Brève – Bateau-stop de Chypre à l’Egypte ou l’Israel

Salut tout le monde,

Depuis avant-hier on a commencé à écumer les Marinas pour trouver un bateau qui nous emmènera en Egypte. Les trois principales marinas sont celles de Larnaca et les deux de Limassol (ancienne et nouvelle). Nous voulions nous concentrer sur un bateau direct pour l’Egypte, mais les départs ne semblent pas nombreux alors nous envisageons de passer par Israël puis la Jordanie.

Nous recherchons en priorité des bateaux à voile, mais nous ne sommes pas hostiles à prendre un cargo ou un bateau de croisière en échange d’un peu de travail.

Après l’Egypte, nous voulons aller au Soudan, mais la situation géopolitique est un peu compliquée. En effet, une entrée à Israël bloque l’accès au Soudan. Il est possible d’avoir le tampon du visa sur un papier différent, mais sur le visa égyptien, les autorités soudanaises vont voir que nous sommes venus d’Israël. Ce serait un coup de chance s’ils ne vérifiaient pas et que nous puissions passer ! La Jordanie quant à elle ne semble pas indiquer sur son visa que nous serions venus d’Israël.

Les prochaines semaines seront donc consacrés à faire le tour des villes portuaires, envoyer des mails un peu partout et poser des affiches sur les tableaux d’information. On a hâte d’avoir des réponses ! Bien sûr, si vous avez n’importe quelle informations ou contacts qui puissent nous être utiles, contactez-nous!

Vous aurez vite vent de nous…

Lire la suite

Brève – Les autocollants sont là !

Petite brève pour vous parler de la nouvelle du jour. Nous avons imprimé des autocollants untourdeuxsinges, ou UTDS, le nouvel acronyme officiel de votre site préféré, rappelez vous-en !

Nous sommes très heureux d’avoir ces magnifiques autocollants que nous allons pouvoir distribuer à toutes les personnes cools que nous allons rencontrer pendant notre tour du monde, ou s’en servir comme petit cadeau sympa pour les conducteurs qui nous prennent en stop.

Nous remercions grandement nos amis qui nous ont fait le design. Avec le dessin de Marie et une réalisation de Mikaël et Simona, merci les coupains ! Toute la réalisation des autocollants s’est déroulée de manière hyper efficace : Mikaël and Simona qui nous a fait le design en deux temps trois mouvements suivis de deux jours à écumer toutes les imprimeries de Nicosia pour trouver le prix imbattable. Ce matin ils sont arrivés !

On en profite pour vous dire que nous allons aujourd’hui décoller de Nicosia pour aller dans les marinas du sud de Chypre commencer à faire du bateau-stop afin de rejoindre l’Egypte.

Des bisous et des souvlakis !

Si vous voulez vous même imprimer des autocollants UTDS pour vous la péter à la récré, les fichiers sont à disposition ici.

Et voilà un des designs fait par Simona que nous n’avons pas imprimé mais que nous aimons beaucoup quand même.

simona's-singes

Lire la suite

C’est la fin des loukoums

Ça fait déjà presque deux mois que nous avons quitté notre appartement à Antalya. Il nous restait alors quinze jours avant la fin de notre visa turc. Nous avions envisagé de dépasser la date limite avant de quitter la Turquie pour Chypre et finalement sommes partis le dernier jour encore en règle, et nous ne le regrettons pas car nous avons découvert que l’amende est élevée même pour un court dépassement. Notre ami Fede a eu l’agréable surprise d’une amende de plus de 400 lira lorsqu’il a voulu quitter la Turquie (c’est 400 lira dès le premier jour, puis ça monte tout doucement).

Ces derniers quinze jours en Turquie ont été plutôt mouvementés car nous avons du combiner nos envies avec celles des gens qui sont venus nous visiter, et tout ça dans un temps limité.

En partant d’Antalya avec Flo qui transite par la Turquie pour rejoindre l’Iran, nous quittons aussi le soleil pour se taper cinq jours de pluie non stop sans entracte. Et il a fallu attendre sept jours et la ville de Mardin pour apercevoir le soleil à travers les nuages. Pendant ce temps nous avons l’occasion de nous réfugier dans le magnifique château d’Anamur, où nous échangeons plus amplement avec Flo. Nous perpétuons la tradition de l’appartement à Antalya et prenons le luxe chaque soir d’allumer la chicha contre vents et marées, cette fois abrités dans l’une des grottes du château.

Flo nous quitte rapidement pour retourner à Olympus, là où le Winter Hitchgathering, une rencontre d’autostoppeurs, a eu lieu. Nous restons donc 24 heures seuls avant de retrouver Mathilde, une amie de Grenoble à Adana. Si la ville abrite la plus grande mosquée de Turquie de la galaxie, Adana est surtout connue pour avoir les meilleurs kebabs de la Turquie et donc du monde. Avant que Mathilde arrive, nous y passons deux nuits, une dans le parc de la mosquée et l’autre dans un appartement grâce au réseau ultra-efficace d’hébergement turc, accueilli par le pote du mec qui vend son pain à la grand-mère du gars qui ne pouvait pas nous accueillir. Ou un truc du genre. Mathou restera dix jours avec nous, fera un tour au Kurdistan dans les villes d’Urfa et de Mardin, s’occupera de Fil Topo comme il se doit et supportera notre bon goût pour la franche rigolade.

Urfa sera la première ville du Kurdistan dans laquelle nous faisons étape. Abraham, ou Ibrahim pour les musulmans serait né à Urfa et est l’un des principaux personnages des trois religions monothéistes (chrétienne, musulmane et juive). La ville lui a érigé une grande et très belle mosquée et est un lieu de pèlerinage pour beaucoup de croyants. Selon la légende, le roi d’Assyrie Nimrod aurait tenté de le jeter dans une fournaise qui se transforma tout de suite en un bassin rempli de carpes qui sont toujours là aujourd’hui. Quiconque tentera de les pêcher deviendra aveugle. Nous campons comme des princes entre cette mosquée et le château qui domine la ville. Puis la route reprend après un court arrêt à Göbekli Tepe qui est le vestige du plus vieux temple connu.

A Mardin nous avons un hôte, Ibrahim, qui nous fait visiter la ville et les monuments des alentours avec son pote Ibrahim, puis les deux nous invitent ensuite au restaurant. La vieille ville posée sur une grande colline rocailleuse est magnifique. Mais plus que les visites et la nourriture, nous avons eu la chance de découvrir le point de vue de nos hôtes Kurdes concernant leur culture, le PKK, le reste de la Turquie et Atatürk.

Lors de son année d’étude en Australie, Arthur était en colloc avec Natacha, une Grenobloise, et Antonia de Santiago au Chili. Antonia en tour d’Europe devait passer par la Turquie, alors autant se voir. Quant à Natacha, mettant en pause son compteur carbone, elle a sauté dans un avion. Mathilde et nous les retrouverons donc dans une Cappadoce recouverte par la neige (Cappadocia) dans le petit village de Göreme. Deux nuits passés en auberge pour cause de neige et de ‘glaglailfaitquandmêmeunpeufroid’ et une soirée feu de camp et dodo dans une des caves. Wikipédia vous expliquera sûrement tout aussi bien que nous l’histoire de ce lieu unique, mais ne retranscrit pas vraiment l’ambiance de ce jeu d’enfants pour adultes que nous visitons les pieds mouillés. Voir la Cappadoce sous la neige est vraiment une chance, les parties non enneigées formant des veines dans la neige immaculée.

Nous quittons après quatre jours ce lieu à la fois mystique et touristique. Et oui, avec Istanbul et Pamukkale, c’est probablement le lieu le plus visité de Turquie. Alors que personne, ou pas loin, ne parle anglais en Turquie, le village de Göreme a une densité d’anglophones un peu déstabilisante. On se sent presque mal à l’aise avec nos dix mots de turc ! C’est néanmoins un endroit superbe et relativement déserté au milieu de l’hiver, et il tout à fait possible de squatter l’une des innombrables caves qui composent le lieu tout au long de l’année pour échapper aux autres touristes.

En une seule journée nous passons de la neige au short en arrivant dans la marina de Mersin. Les gens du port nous disent qu’en hiver, presque personne ne part de Turquie pour rejoindre Chypre. C’est à ce moment que nous décidons de prendre un ferry. Nous passons notre première nuit dans une mosquée, qui est d’ailleurs un assez bon plan pour les voyageurs, étant donné qu’il y fait assez chaud, qu’il y a de l’eau, des toilettes et des tapis pour être bien calé. Le lendemain nous allons retrouver Fabian à Alanya avant de repartir pour le ferry de Taşucu. Fabian est un bon ami de Rémi qui vit à Leipzig dans une maison communautaire. Mais nous en avons déjà parlé plus longuement dans un précédent article !

Nous passons donc la nuit dans la ville d’Alanya avant d’aller s’endormir sous les chauffe-eau solaires du toit de l’hôtel en construction. Nous sommes six à débarquer le lendemain entre les travailleurs qui nous saluent avec un grand sourire. La vieille ville d’Alanya part de la mer et s’étend sur la colline au travers de ses maisons qui menacent de s’écrouler si on les touche trop. Le coucher de soleil depuis la muraille est magnifique et nous redescendons dans l’obscurité pour nous séparer quelques heures plus tard, les filles rentrant à la maison. Seuls restent Fabian et nous, prenant un camion qui nous dépose au château d’Anamur que nous avions déjà squatté avec Flo. Très différent de la dernière fois où il tombait plusieurs centaines de millimètres de pluie à la seconde, nous prenons cette fois le café au soleil. C’est notre dernier jour des 90 passés en Turquie, et il a fallu attendre le marché de Taşucu pour trouver le meilleur fromage que nous avons mangé en Turquie. Ceci dit, les fromages turcs sont très honorables ! Nous remercions la Turquie de nous laisser l’opportunité de découvrir encore quelques surprises pour notre prochain passage dans quelques années, Inch Allah.

Nous faisons un tour du monde en stop sans prendre l’avion pour plusieurs raisons, et l’une d’entre elle est d’avoir un impact environnemental réduit. Nous tenons donc à remercier très fortement Mathilde, Antonia, Natacha et Fabian pour avoir pris des avions pour venir nous voir (alors qu’ils seraient restés chez eux à regarder des séries) et ainsi faire sauter notre bilan carbone.

Pour les infos pratiques, c’est possible de chercher un bateau à voile pour Chypre ou autre depuis plusieurs marinas. D’est en ouest : Fethiye, un peu au sud-ouest d’Antalya, Alanya, Mersin. Regardez ces deux sites pour des informations complémentaires hé hé : Wikipédia (anglais) et un autre site (en turc, mais c’est tout à fait compréhensible).

Poisson jambon pinard et confiture à vous tous.

Pour voir plus de photos faites un tour sur la galerie !

Lire la suite