Brève – Eh mec ! Il est où mon appareil photo ?

Salut les filles et les gars et tous les autres.

Nous avons une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est qu’on est à Addis Ababouille the capital of Ethiopie, que tout va bien et qu’on se fait héberger dans un chouette appart, avec douche chaude à souhait (première depuis des semaines, ou peut-être des mois), une cuisine, internet, électricité, et une belle vue sur la montagne environnante. C’est Ronen un cool gars trouvé sur Couchsurfing qui nous accueille pour quelques jours, et nous pouvons enfin vraiment nous poser après nos récentes aventures assez difficiles.

Et la mauvaise, c’est que quelqu’un a volé nos deux appareils photomatiques. Non mesdames et messieurs, pas un, mais bien deux appareils photos. Alors qu’on marchait sur la route pour aller faire du stop dans le bled de Kembolcha un tuk-tuk s’arrête et nous propose de nous avancer un peu gratuitement. Rémi monte à l’avant, Arthur à l’arrière avec deux autres gars et les sacs à dos. Les gars en profitent pour discrètement ouvrir les poches de nos deux petits sacs à dos que nous avons d’habitude tout le temps à l’œil, et embarquent ainsi les deux appareils photos, un microphone et un chargeur de téléphone.

Comme on le disait dans la brève précédente nous sommes arrivés en Afrique et ici notre style de voyage ne marche pas aussi bien qu’on le voudrait. Nous sommes vraiment les hommes blancs à qui une bonne partie des locaux essayent de nous soutirer ce qu’ils peuvent ou de profiter de nous. A peine une journée après le vol des appareils photos, c’est un gamin cette fois qui fait les poches de Rémi et réussi à choper son téléphone avant qu’on le récupère.

En fait la vraie mauvaise nouvelle c’est qu’ici on ne peut faire confiance à personne et qu’on ne peut pas voyager comme on le souhaite, sans compter que nous avons perdu toutes les photos de l’Éthiopie et que nous n’avons plus d’appareil photo pour la suite.

C’est pour fêter ça que nous avons décidé de créer une nouvelle catégorie : Objets volés.

Mais attention ne paniquons pas ! Une fois qu’on oublie tous les trucs qui rendent le voyage difficile on est quand même content d’être ici, de boire des bières au bar à 50 centimes la pinte, de monter dans des voitures disparues en Europe et de se faire inviter pour des cérémonies du café.

Allez à plus !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *