Brève – Panne de blog

Hey les ptits chamallows,

De retour sur le blog après une longue période d’inactivité, pour en fait dire qu’on ne va pas pouvoir s’en occuper avant quelques semaines !

En effet nous avons subit des très sévères attaques de plages intensives contre lesquelles nous n’avons rien pu faire, et encore, s’il n’y avait que cela… Nous avons aussi subit un complot interstellaire pour nous éloigner d’internet (Rémi pense que c’est les aliens, Arthur parie plutôt sur les cookies géants). Afin d’ajouter un peu de piment dans notre communication, c’est le clavier de l’ordi qui a fini par faire des siennes. Sans les , les , les , et la barred’espace, la communication donnait à peu près ça : BojouousousappellosAthuetémietousaosublogsupechouette. Pas vraiment pratique. Nous sommes depuis hier propriétaire d’un gros clavier externe. L’ordi portable devient de plus en plus fixe.

Nous sommes en ce moment sur l’île de Zanzibar que nous allons quitter pour aller très vite en Afrique du Sud où nous avons rendez-vous début décembre avec un festival de musique, offrir un peu de nos muscles pour la préparation et un peu de nos jambes pour la guinche. C’est aussi pour cela, que sur la route intensive de quelques milliers de kilomètres à parcourir en deux semaines, nous ne nous occuperons pas du blog. Une fois un petit nid trouvé au Cap, nous nous attellerons à rattraper tout ce beau retard. Au programme, Égypte, Soudan, Éthiopie, Kenya, Tanzanie/Zanzibar, la route entre Zanzibar et l’Afrique du Sud, et sûrement un petit quelque chose sur notre arrivée au Cap.

utds_2015_10_28-00_56_28

On va quand même se permettre de vous donner une esquisse rapide de nos dernières semaines !

Nous avons quitté une Éthiopie en fin de saison des pluies pour retrouver une petite France chez des amis de la famille à Nairobi. Arthur y a soigné son furoncle comme un grand. Le fromage et le vin qui nous avaient tant manqués ont sûrement bien plus aidé que les antibiotiques du médecin. Et beh oui on dit qu’il faut un verre de rouge par jour et trois produits laitiers, alors on a rattrapé le retard. Ensuite nous sommes partis pour une semaine aider le projet Musafir, un groupe de grands enfants qui se sont dit qu’ils allaient construire un énorme bateau en bois pour voyager autour du monde. Et nous ne sommes repartis que quatre semaines plus tard. Le piège de la plage paradisiaque à cinquante mètres, de la bonne ambiance et un concert avec Mungo’s HiFi à l’auberge juste à côté. On a pris la route pour un court séjour à Zanzibar qui s’est un peu allongé (hein ? Encore ?).

On se retrouve dans quelques semaines alors ?

Bisnouilles,

Arthur, Rémi et leur nouveau clavier.

PS : Pour ceux qui suivent ça fait maintenant un an qu’on voyage. Ah bah dis donc alors !  Notre prochain article sera sûrement un petit bilan de cette année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *